top of page

Une expo sur le genre dans l'archéologie

Jusqu’au 29 mars 2020, le NMB Nouveau Musée de Bienne présente l’exposition


Ludivine Marquis, conservatrice au département archéologie du musée, nous explique comment cette exposition bouscule la perception des rôles attribués aux hommes et aux femmes durant la préhistoire.



Pour aller plus loin que la remise en question des rôles de genre dans l’archéologie, le musée a fait appel à 4 artistes. Leurs œuvres donnent un éclairage sur la manière dont notre propre société traite des questions de genre. Nous avons suivi ces artistes lors d’une visite guidée en public.


Anna Marcus et Alizé Rose-May Monod travaillent sur des propositions de toilettes non-binaires.



L’œuvre de Magali Dougoud nous parle d’hydroféminisme et déjoue les récits dominants.



Alizé Rose-May Monod met également en scène ses impressions de fluidité entre les espaces public et domestique ainsi que l’aspect politique du domaine privé. L’une de ses installations appelle le public à prendre une pause réflexive.



Pour finir, Anne-Valérie Zuber nous ouvre les portes de sa bibliothèque féministe, où cueillir figures et récits pour compléter le sac d’outils pour mieux aborder les représentations qui nous accompagne dans la vie.



En plus de la visite de l’expo que nous recommandons vivement, deux conférences publiques y ont lieu prochainement :


Mercredi 19.02.2020, 18:00

Dr Kristina Schulz, Professeure ordinaire en histoire contemporaine, Université de Neuchâtel

« Debout ! » Le mouvement de libération des femmes dans la Suisse des années 68


Mittwoch, 11.03.2020, 18:00

Dr. Dominique Grisard, Leiterin des Swiss Center for Social Research und Dozentin Universität Basel

Warum Mädchen Pink lieben oder die Rosafizierung der Urgeschichte

Comments


bottom of page